Prof. Neil Sturchio

Pays: 
United States
Programme: 
SMART LOIRE VALLEY GENERAL PROGRAMME
Période: 
juin, 2022 au juillet, 2022

LE STUDIUM Visiting Researcher 

Établissement d'origine

University of Delaware - USA

Laboratoire d'accueil

Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) - FR

Hôte scientifique

Dr Patrick Ollivier

BIOGRAPHIE

Neil Colrick Sturchio a obtenu son doctorat (1983) en sciences de la terre et des planètes à l'université de Washington, avec une spécialisation en minéralogie et géochimie.  Il a été membre du personnel scientifique de l'Argonne National Laboratory de 1983 à 2000, où il a effectué des recherches sur l'isolation des déchets nucléaires, l'énergie géothermique, la contamination des eaux souterraines et les interfaces minéraux-eau.  Il a été élu membre de la Geological Society of America en 1997.  De 2000 à 2014, il a été professeur et directeur du département des sciences de la terre et de l'environnement de l'université de l'Illinois à Chicago, où il a créé le laboratoire de géochimie isotopique environnementale.  Depuis 2014, il est professeur et directeur du département des sciences de la Terre à l'université du Delaware, où il a créé le laboratoire de science isotopique environnementale.  Ses principaux intérêts de recherche comprennent les études de traceurs isotopiques stables et radioactifs des contaminants et des temps de résidence des eaux souterraines, ainsi que les études par rayonnement synchrotron des processus d'interface minéral-eau. 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

PROJET

Contamination des eaux souterraines en France: un héritage de la Première Guerre mondiale

Les champs de bataille de la première guerre mondiale en France conservent un héritage important de contamination environnementale due à l'utilisation intensive de munitions. Ces dernères contenaient des composés nitro-aromatiques, des explosifs nitrés et nitrités, du chlorate et du perchlorate. La présence généralisée de perchlorate dans les eaux souterraines du nord de la France, en particulier dans la région touchée par les activités militaires pendant la Première Guerre mondiale, a été révélée par une enquête nationale sur la qualité des eaux souterraines menée par l'ANSES (Agence française de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) en 2011. Le perchlorate est un contaminant persistant, soluble dans l'eau et très mobile.  Il présente un risque sanitaire important pour la population humaine en raison de son effet sur la production d'hormones thyroïdiennes et le développement du système nerveux.  L'exposition humaine se fait principalement par l'eau potable et les produits agricoles tels que les légumes à feuilles. 
Ce projet permettra d'étendre la portée des résultats préliminaires obtenus au cours des deux dernières années dans le cadre d'une étude sur le perchlorate dans l'aquifère crayeux de la région de Champagne dans le nord de la France.   Nous prévoyons d'étendre la portée de ces études préliminaires à une région géographique plus étendue du nord de la France, ainsi qu'à certains endroits du centre et du sud de la France où des concentrations élevées de perchlorate dans les eaux souterraines ont été identifiées par l'ANSES dans le cadre d'une enquête nationale sur la contamination des eaux souterraines.   Les sources probables de perchlorate, de chlorate et de nitrate comprennent les résidus de munitions de la Première Guerre mondiale ainsi que les engrais nitratés importés du Chili, qui contiennent tous deux des quantités importantes de perchlorate et de nitrate ayant des compositions isotopiques distinctes.  Les composés nitroaromatiques seront également étudiés.