Prof. Pr Akkihebbal Ravishankara

Nationalité
United States
Période
juin, 2017 - juillet, 2017
mai, 2018 - juillet, 2018
mai, 2019 - juillet, 2019
Award
LE STUDIUM Research Professorship

LE STUDIUM Research Professorship 

Établissement d'origine

Department of Chemistry and Department of Atmospheric Science - Colorado State University _ USA

Laboratoire d'accueil

Institut de combustion aérothermique réactivité et environnement ICARE / CNRS - FR

Hôte Scientifique

Dr Abdelwahid Mellouki

PROJET

Liens dans les chimies de la troposphère et la stratosphère : impacts de protoxyde d'azote sur le système Terre

L'oxyde nitreux (N2O) est le troisième gaz à effet de serre le plus important et maintenant la plus importante source de gaz faisant diminuer la couche d'ozone. Son influence sur le climat et la couche d'ozone va devenir plus importante puisque les autres gaz à effet sur le climat et sur l'ozone sont en cours de réduction, en conformité avec les traités sur le climat et le Protocole de Montréal. N2O a des origines à la fois naturelles et anthropiques. Les sources naturelles, supposées constantes, sont en harmonie avec le système Terre depuis des millénaires et sont les cibles ultimes des actions politiques. Le N2O anthropique est principalement un sous-produit de la production agroalimentaire et d’autres activités.

L'un des besoins majeurs pour la compréhension du rôle de N2O, et en particulier pour toute tentative visant à réduire ses émissions, est la quantification des intensités des sources. Il est difficile de quantifier les intensités des sources de N2O, parce que N2O a une longue durée de vie et qu’il dispose de sources diffuses à la fois naturelles et anthropiques. Pourtant, cela est nécessaire pour comprendre son impact sur le climat et la couche d'ozone, ainsi que pour prendre les actions.

Le programme se propose de conduire des études en laboratoire, des mesures sur le terrain (au sol et dans l'atmosphère), et des études de modélisation pour quantifier les émissions de N2O. Les études cinétiques seront réalisées à ICARE. Les émissions seront déduites des abondances atmosphériques et des profils verticaux mesurés au sol, par avion et sous ballon par le LPC2E. Des études de modélisation utilisant WACCM et si nécessaire, WRF-Chem et GEOS-Chem, seront conduites par Colorado State University en collaboration avec le LPC2E.

Le résultat escompté est l'information sur la durée de vie atmosphérique de N2O, les émissions totales de N2O en fonction du temps, et des estimations plus précises des émissions des diverses sources anthropiques de N2O.

Events organised by this fellow