November 18, 2020 - November 19, 2020

What are our lives worth to a neoliberal government?

Capitalism, War and Biopolitics in the Pandemic Era

Virtual meeting: instructions to connect are communicated upon registration.

What are our lives worth to a neoliberal government? As Michel Foucault taught us, neoliberalism is an "art of governing". Based on the "regime of truth " of the market, this governmentality normalizes and moralizes subjectivities under the horizon of capital accumulation (economic, social, cultural, symbolic). Neoliberalism has shaped a biopolitical "way of the world" which, through the logic of a radical utilitarianism based on competition, individual responsibility, economic inequalities and the universal empire of value, downgrade the value of human lives in favor of profit opportunities. In the neoliberal order, the value of human life has always been a critical issue; with the COVID-19 pandemics, this issue is even more relevant and needs to be addressed urgently. More recently, neoliberal governments have deployed authoritarian neoconservative political agendas that promote a policy of destruction of the Commons, that is also combined with a policy of death (necropolitics) towards the populations or social groups considered as useless (or surplus) under the neoliberal processes of normalization and moralization. This is the reason why we are witnessing today, in the political field, clashes that radically oppose identities, nationalities, religions, and ways of life. These clashes embody a somehow "global civil war", where violence is felt everywhere and by everyone, and where hegemonic groups intend to neutralize the lives of those who represent obstacles for the implementation of their political agenda. The aim of this scientific colloquium is therefore to put into perspective critical interdisciplinary reflections on the issue of the value of the human being under a neoliberal and bio-necro-political capitalist order.

 Que valent nos vies pour un gouvernement néolibéral ? Capitalisme, Guerre et Biopolitique dans l’ère pandémique

Que valent nos vies pour un gouvernement néolibéral ? Comme nous l’a enseigné Michel Foucault, le néolibéralisme est un « art de gouverner ». Fondé sur le « régime de vérité » du marché, cette gouvernementalité nous incite à normaliser et moraliser nos vies et nos actions pour les consacrer à l’accumulation d’un capital (économique, social, culturel, symbolique). Le néolibéralisme nous a imposé une « raison du monde » biopolitique qui, par les logiques d’un utilitarisme radical fondées sur la compétition, la responsabilité individuelle, les inégalités économiques et l’empire universel de la valeur, n’hésite pas à mettre en balance des vies humaines et des opportunités de profit. Dans l’ordre néolibéral, la question de la valeur de la vie humaine se posait déjà avant la pandémie du Covid-19 ; elle se pose aujourd’hui avec d’autant plus d’acuité. Plus récemment, les gouvernements néolibéraux ont volontiers recouru à des programmes politiques néo-conservateurs autoritaires qui promeuvent une politique de destruction des Communs assortie d’une politique de mort (nécropolitique) eu égard aux populations ou groupes sociaux jugés inutiles ou excédentaires dans le projet néolibéral, normalisateur et moral. C’est pourquoi nous assistons aujourd’hui, dans le champ politique, à des affrontements qui opposent radicalement les identités, les nations, les religions, et les modes de vie. Ces affrontements mettent en scène une véritable « guerre civile mondiale », dont la violence est ressentie partout et par tous, et dans le cadre de laquelle les groupes hégémoniques proposent que soient neutralisées ou éliminées les vies de ceux et celles qui constituent des obstacles pour la mise en œuvre de leur projet politique. L’objectif de ce colloque scientifique est donc de mettre en perspective des réflexions interdisciplinaires critiques sur le problème de la valeur de l’être humain dans un ordre capitaliste néolibéral et bio-nécro-politique. 

Convenors

CONFIRMED SPEAKERS

PROGRAMME

Wednesday 18th November 2020

OPENING OF THE CONFERENCE

  • 09:00   Welcome and introduction to the conference
    Sophie Gabillet (Le Studium Loire Valley Institute for Advanced Studies - France), Dr Alain Bideau (Director, UFR Lettres et Langues, University of Tours - France), Prof. François-Olivier Touati (Dean, UFR Arts et Sciences Humaines, University of Tours - France) & Prof. Elisabeth Gavoille (Director, ICD Research Unit, University of Tours - France)

PANEL 1: The Neoliberal Pandemic (dis)order, Caring and Solidarities (09:30 - 12:00) 

Moderator: Prof. Nathalie Champroux (Cultural and Discursive Interactions (ICD) / University of Tours - FR)
  • Dr Antonio Pele - Brazil in Times Of Covid-19: Right to Health, 'Bioresistances' and Solidarities 
  • Prof. Simon Springer - Mutual Aid and the Neoliberal Pandemic: Caring for Community during COVID and the Continuing Crisis of Capitalism 
  • 12:00    Break

PANEL 2: Le néolibéralisme et la “guerre civile mondiale" (14:00 - 16:45) 

Moderator: Prof. Elisabeth Gavoille (Cultural and Discursive Interactions (ICD) / University of Tours - FR)
  • Dr Jorge Cagiao Y Conde - La gauche face à la mondialisation et à la question nationale
  • Prof. Nathalie Champroux - La puissance de la politique monétaire dans l'économie néolibérale, de la dépoliticisation positive au transfert de responsabilité en matière d'inégalités
  • Dr Bárbara Lou da Costa Veloso Dias - Le droit comme machine de guerre néolibérale
  • Prof. Christian Laval - Néolibéralisme: une nouvelle guerre civile mondiale?
  • 16:30 Break

PANEL 3: The Capitalism’s War on Human Lives (17:00 - 18:30) 

Moderator: Dr Alexis Chommeloux  (Cultural and Discursive Interactions (ICD) / University of Tours - FR)
  •  
  • Prof. Silvia Federici - Capitalism's War on Women and Reproduction 

Thursday 19th November 2020

PANEL 4: La valeur néolibérale de l’humain (09:30 - 12:00) 

Moderator: Prof. Juliette Grange (Cultural and Discursive Interactions (ICD) / University of Tours - FR)
  • Prof. Alfredo Gomez-Muller - Valeur humaine et valeur marchande dans le débat sur le « bon gouvernement » des Incas, au siècle des Lumières en France
  • Dr Pascale Gillot - L'effacement contemporain de la césure anthropologique : naturalisation de l'humain et occultation du social dans l'ordre néo-libéral
  • Dr Haud Guéguen & Prof. Massimiliano Nicoli - Reconnaissance de la vie humaine en régime néolibéral
  • 12:00    Break

PANEL 5: Néolibéralisme, Autoritarisme et Néo-conservatisme (14:00 - 16:30) 

Moderator: Dr Jean-François Deluchey (Cultural and Discursive Interactions (ICD) / University of Tours - FR & Federal University of Pará - BR)
  • Prof. Anselm Jappe - Critique du néolibéralisme et anticapitalisme tronquée : une mise en garde
  • Prof. Juliette Grange - Le néoconservatisme : le retour à l’ordre moral et religieux comme instrument de l’imposition des valeurs du marché
  • Prof. Pierre Dardot - Néolibéralisme ou libéralisme autoritaire?
  • 16:30 Break

PANEL 6: La violence du gouvernement néolibéral (16:45 - 19:15) 

Moderator: Dr Haud Guéguen (Sophiapol / GENA, Paris-Nanterre University – FR)
  • Dr Pierre Sauvêtre - Brutalisme néolibéral : de la mise en ordre du marché
  • Dr Jean-François Deluchey - L’extermination des jeunes Noirs au Brésil : une manifestation cruelle du nécro-gouvernement néolibéral
  • Prof. Achille Mbembe - Peser les vies: Réflexions sur le brutalisme

Partners of the event