October 16, 2019 : 19H00

Les perturbateurs endocriniens et la nouvelle toxicologie



Les polluants de l’environnement ont de nombreux effets présumés sur la santé : maladies respiratoires, métaboliques, cardiovasculaires, neurodégénératives, neurodéveloppement, fertilité, allergies, etc. Leurs effets doivent à présent être intégré dans un cadre plus large, celui de l’étude de l’exposome qui correspond à l’ensemble des expositions (physiques, chimiques biologiques, psychosociales) tout au long de la vie. Des travaux récents ont profondément modifié nos conceptions concernant la toxicité des polluants et contaminants. Ces travaux ont notamment porté sur une catégorie de substances toxiques agissant en modifiant les effets ou les quantités des hormones : il s’agit des perturbateurs endocriniens (PE). Ces composés toxiques peuvent mimer ou altérer des régulations physiologiques très fines avec des conséquences néfastes sur l’organisme. Le comportement inhabituel des PE conduit à une remise en cause de dogmes traditionnels de la toxicologie portant notamment sur les effets des différentes doses de toxiques, les effets à long terme et le rôle de l’épigénétique, la vulnérabilité particulière à certains stades de développement, notamment le stade fœtal et la petite enfance, les effets des mélanges.

Ces nouvelles données auront un impact sur la réglementation et la santé publique.

Intervenant

Prof. Robert Barouki,
Université Paris Descartes - France

Partners of the event