Return

Un affaiblissement secret à Rouen vers 970/975

DOI https://doi.org/10.34846/le.studium.165.05.sa.08-2018.1

Scientific Field Human and Social Sciences

Fellow Dr Jens-Christian Moesgaard
Bulletin de la Société Française de Numismatique, Société française de numismatique, 2018, 73 (6), pp.247‑254

ABSTRACT

Les résultats que nous présentons ici ont été obtenus dans le cadre d’un projet de recherche actuellement en cours, portant sur la monnaie ducale normande au Xe siècle. Ce projet a été rendu possible grâce à une bourse de recherche accordée par Le Studium, qui a pour mission de faire venir des chercheurs étrangers (in casu JCM) dans la Région Centre-Val de Loire pendant un an pour mener un projet de recherche en collaboration avec des chercheurs de la région (in casu Marc et GS de l’IRAMAT-CEB, CNRS/Université d’Orléans, UMR 5060). Prenant comme point de départ l’étude incontournable de Françoise Dumas portant sur les 8584 monnaies conservées du trésor de Fécamp, enfoui vers 980/9853 , notre projet aboutira à une monographie sur la monnaie normande du Xe siècle. Il nous a cependant semblé que l’aspect que nous présentons ici a une valeur exemplaire qui justifie sa publication en avant-première. Un de nos objectifs est l’étude de la composition élémentaire des pièces, spécialité de l’IRAMAT-CEB. Nous avons pour l’heure analysé 134 monnaies normandes par LA-ICP-MS (spectrométrie de masse couplée à un plasma inductif avec prélèvement par ablation laser), une méthode d’analyse quasi-non destructive qui permet de doser les constituants majeurs des alliages monétaires (dans ce cas l’argent et le cuivre) ainsi qu’un grand nombre d’éléments mineurs et traces.


KEYWORDS


Published by :

Bulletin de la Société Française de Numismatique