Prof. Nicola Fazzalari

Pays: 
Australia
Scientific Field: 
Période: 
avril, 2010 au avril, 2011
From: 
The University of Adelaide
In residence: 
Project title: 
L’ostéocyte cellule-clé du remodelage osseux : de l’échelle moléculaire à l’échelle tissulaire

Constituant les os du squelette, le tissu osseux est une matrice dure et calcifiée contenant des éléments cellulaires (principalement des ostéocytes) résidant dans des lacunes, et de nombreuses fibres collagènes.  Richement vascularisé, ce tissu osseux est structuralement constitué par un réseau de petites cavités (les canaux de Havers) entourés de lamelles concentriques contenant des ostéocytes et formant ainsi un ostéon.  Plus ou moins parallèles entre eux, les ostéons sont traversés transversalement par des canaux (canaux de Volkmann) interconnectant les canaux de Havers entre eux.  D’apparence inerte, ce tissu est en fait en perpétuel remaniement, alternant localement des cycles de résorption puis des cycles de formation, et autorisant des réponses adaptées face aux contraintes mécaniques imposées par le milieu extérieur (ex. la formation de fractures osseuses).  Cette énorme faculté d’adaptation est principalement due à la capacité de l’ostéocyte à percevoir des modifications de pressions et de charges mécaniques au travers d’un fin réseau de canaux (des canalicules) entourant les ostéocytes et permettant une interconnexion de ces cellules entre elles.  Cependant, la structure de ce réseau canaliculaire péri-ostéocytaire, ainsi que les mécanismes permettant la conduction des variations des pressions et de charges mécaniques, mais également la perception de ces variations au niveau de l’ostéocyte (la mécano-transduction) sont actuellement peu décrits.  Aussi, l’objectif de ce projet est d’étudier la structure et les fonctions de ce réseau canaliculaire péri-ostéocytaire dans la mécano-transduction des signaux de pression et de variations de charges, dans la détection des micro-fractures (les micro-cracks) et dans l’initiation des mécanismes de remodelage osseux en conditions normales (au cours du modelage et du remodelage osseux) et en conditions pathologiques (ostéoporose) chez l’animal ou l’homme.