Pr Reuben Ramphal

Pays: 
United States
Programme: 
SMART LOIRE VALLEY GENERAL PROGRAMME
Scientific Field: 
Période: 
avril, 2017

Établissement d'origine

University of Florida - USA

laboratoire d'accueil

Inserm - FR

Hôte scientifique

Dr Mustapha Si Tahar

PROJET

Caractérisation d’un modèle porcin d’étude de l’infection et de l’inflammation pulmonaires caractéristiques de la mucoviscidose

Le but de ce projet est d'établir un nouveau modèle de colonisation pulmonaire induite par une bactérie typique de la mucoviscidose, i.e. le pathogène opportuniste Pseudomonas aeruginosa. L’originalité du projet réside dans l’utilisation d’un nouveau modèle expérimental utilisant le porc CFTR-/-, en remplacement ou en complément du modèle souris dont on perçoit actuellement les limites dans l’étude de la mucoviscidose. Le porc CFTR-/- présente plusieurs caractéristiques cliniques semblables à la pathologie humaine, en particulier l’accumulation délétère de mucus dans les voies respiratoires. Grace à une collaboration active entre des chercheurs de l’Inserm U618 de la Faculté de Médecine de Tours et de l’unité IASP de Nouzilly, un projet de recherche visant à comprendre les mécanismes de colonisation par P. aeruginosa sera entrepris. Il s’agira notamment d’examiner la réponse inflammatoire des animaux normaux et CFTR-/- infectés par différentes souches de P. aeruginosa dépourvues ou non de certains facteurs de virulence, en analysant les neutrophiles et leurs protéases, l’expression de médiateurs chimiotactiques, des peptides antimicrobiens, de mucus dans les tissus pulmonaires et les liquides de lavage broncho-alvéolaires. Nous utiliserons également ce modèle porcin afin d’évaluer l’intérêt de certains traitements antiprotéases, DNase et antibiotiques, dans le but de réduire l’inflammation pulmonaire souvent observée chez les sujets souffrants de mucoviscidose. Enfin, nous souhaiterions utiliser ce modèle porcin pour examiner l’impact de co-infections ≪ virus (e.g. virus grippal)-bactéries respiratoires ≫, plusieurs travaux indépendants montrant que lors de l’exacerbation des symptômes pulmonaires de la mucoviscidose, une infection virale a précédé l’apparition des complications.