Dr Mauro Simonato

Pays: 
Italy
Programme: 
SMART LOIRE VALLEY GENERAL PROGRAMME
Période: 
Novembre, 2016 au Novembre, 2017

LE STUDIUM/Marie Skłodowska-Curie Research Fellowship 

Etablissement d'origine

University of Padova - IT

Laboratoire d'accueil

INRA - FR

Hôte scientifique

Dr Alain Roques

Projet

Tracer les voies de colonisation d’un ravageur forestier en expansion et de ses ennemis naturels en utilisant des marqueurs moléculaires

Le changement climatique peut affecter la dynamique des populations des insectes et conduire à des déplacements de leur aire de distribution. Ces changements d’aires peuvent provoquer des modifications des interactions avec leurs ennemis naturels du fait de capacités de dispersion différentes ou de pressions environnementales nouvelles. Il est donc important de coupler l’étude des patrons d’expansion des populations d’herbivores avec celle de la dynamique de dispersion de leurs ennemis naturels.Parmi les espèces montrant ces dernières années de façon avérée une expansion de leur aire de distribution sous l’effet du réchauffement climatique, on rencontre la processionnaire du pin qui constitue le premier ravageur forestier méditerranéen. En France, l’aire de la processionnaire du pin s’est étendue vers le nord au cours des dernières décennies et l’insecte a colonisé le sud du bassin parisien. L’expansion de cette espèce est due à la fois la dispersion active des papillons et au transport accidentel par l’être humain. L’expansion rapide de la processionnaire du pin n’est pas suivie dans la même mesure d’une expansion des ennemis naturels, probablement du fait de capacités de dispersion différentes ou d’une capacité limitée à détecter les hôtes à base densité de parasitoïdes. Les principaux objectifs du projet sont ainsi 1) d’identifier les patrons d’expansion à la fois de la processionnaire et de son parasite des œufs spécialiste au niveau du front d’expansion du bassin parisien à l’aide de marqueurs microsatellites, 2) de comparer les patrons d’expansion entre la processionnaire et ses parasitoïdes par rapport aux facteurs environnementaux et anthropiques, 3) de développer des outils d’assignation génétique permettant de caractériser génétiquement des échantillons de processionnaire et de parasitoïdes dans les populations de front récentes et d’identifier rapidement la source de nouvelles colonies pionnières par comparaison à des populations de référence distribuées dans l’ensemble de l’aire.

Events organised by this fellow

Insectes exotiques ravageurs: comment protéger nos forêts?
Tracking the expansion of invasive species
Species spread in a warmer and globalized world