Dr Guillaume Collet

Pays: 
France
Programme: 
SMART LOIRE VALLEY GENERAL PROGRAMME
Scientific Field: 
Période: 
septembre, 2019 au août, 2020

LE STUDIUM / Marie Skłodowska-Curie Research Fellow

Établissement d'origine

Centre de Biophysique Moléculaire (CBM) / CNRS - FR

Laboratoire d'accueil

Centre de Biophysique Moléculaire (CBM) / CNRS - FR

Hôte scientifique

Prof. Stéphane Petoud

PROJET

Diagnostic précoce des tumeurs combiné au radio-préconditionnement thérapeutique du cancer: nouveaux nanoMOFs émettant dans le proche infrarouge pour le transport d’oxygène

Diagnostic et thérapie sont liés, la détection précoce d’une pathologie offrant une meilleure chance de mise en place de traitements au moment où il sera le plus efficace. Les agents théranostiques sont apparus pour répondre à ce besoin, combinant imagerie et thérapie sur une unique entité. Cependant, leurs utilisations restent limitées en raison de la toxicité liée au manque de ciblage.

Nous proposons de créer une nouvelle famille de réseaux organométalliques (MOFs), capable de cibler les tumeurs, comme nouveaux agents théranostiques.

Une propriété unique des MOFs est leur organisation rigide contenant des pores pouvant contenir des gaz comme O2. Relativement inoffensif en soi, une fois acheminé aux tumeurs hypoxiques, il renforcera les radiothérapies qui requirent de l’oxygène pour créer les espèces réactives qui induisent l’éradication des cellules tumorales. Comme alternative aux agents théranostiques actuels qui transportent des molécules actives, ce nano-matériel innovant préconditionnera spécifiquement le microenvironnement tumoral afin de renforcer les radiothérapies.

De plus, le nanoMOF émet dans le proche infrarouge et peut opérer comme agent d’imagerie optique offrant détection et suivi des composés. Ces nanoMOFs luminescents seront créés par l’assemblage tridimensionnel de lanthanides luminescents coordinés et sensibilisés par des chromophores. De par leurs propriétés structurelles, les nanoMOFs offrent une très haute densité d’éléments absorbeurs et émetteurs, permettant d’atteindre une forte augmentation de l’intensité par unité de volume.

L’aboutissement de ce projet permettra la création d’un nouveau nanoMOF à base de lanthanides luminescents proche-infrarouges, offrant une sensibilité inégalée pour la détection de tumeurs avec des perspectives d’applications inédites en radiothérapie des tumeurs.
Ce projet sera conduit au sein du groupe Petoud, dont deux membres ont obtenu leurs positions permanentes via Le Studium.