Le Programme BIOMEDICAMENTS

(Ambition Recherche Développement 2020)

Qu’est-ce que le biomédicament ?

Le médicament est défini comme « toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives à l’égard des maladies humaines ou animales, ainsi que toute substance ou composition pouvant être utilisée chez l’homme ou chez l’animal ou pouvant leur être administrée, en vue d’établir un diagnostic médical ou de restaurer, corriger ou modifier leurs fonctions physiologiques en exerçant une action pharmacologique, immunologique ou métabolique 1».

Les biomédicaments au sens strict du terme ont la caractéristique d’être produits à partir d’organismes vivants ou de leurs composants cellulaires.

Pourquoi un programme de recherche biomédicaments en région Centre Val de Loire ?

La part des biomédicaments dans le marché des médicaments devrait passer de 20% en 2014 à plus de 40% à l'horizon 2020. La région Centre Val de Loire, en pointe dans le secteur pharmaceutique, a décidé d'apporter 7 M€ sur 3 ans pour développer la recherche et structurer cette filière porteuse pour l'avenir.

Le programme de recherche ARD BIOMEDICAMENTS vise à développer en région Centre Val de Loire un pôle de recherche et de développement sur les Biomédicaments en capitalisant sur la multidisciplinarité d’équipes issues de plusieurs établissements de recherche.

Organismes de recherche

  • Université François-Rabelais de Tours 
  • l’INRA Centre Val de Loire
  • CNRS Centre Limousin Poitou-Charentes
  • INSERM
  • Université d’Orléans
  • CHRU de Tours

Partenaires transversaux

  • LE STUDIUM
  • POLEPHARMA
  • Groupe IMT

Objectifs du programme

  • Développer en région Centre Val de Loire un pôle de recherche et de développement sur les Biomédicaments
  • Structurer la filière Biomédicaments
  • Associer les entreprises ou start-up concernées par le secteur, y compris les entreprises régionales du secteur pharmacie – santé
  • Favoriser le transfert de compétences vers des entreprises existantes

Le Programme ARD Biomédicaments

Les domaines concernés par ce thème « Biomédicaments » vont de la conception-biosynthèse au développement préclinique et clinique en incluant la recherche de synergies avec les médicaments classiques issus de la synthèse chimique. Ils concernent un large spectre de molécules (vaccins, anticorps thérapeutiques, acides nucléiques,…) d’où la nécessité d’un large éventail de connaissances et l’implication d’équipes ayant des expertises complémentaires. Ainsi participent et travaillent en synergies des chercheurs issus de la plupart des disciplines des sciences du vivant présentes en région Centre : immunologie, imagerie, infectiologie, chimie de synthèse, biologie de la reproduction.

Phase 1 – Les axes de recherche financés

Axe A – Synthèse et biosynthèse de molécules

Projet A1  - Développement de cellules-usines ARN

Les biomédicaments sont produits par génie génétique et la maîtrise de cette production constitue un véritable enjeu économique. Le succès thérapeutique et économique des biomédicaments dépend du développement de lignées cellulaires-usines productrices. Ce projet vise à fabriquer des cellules-usines pour biomédicaments de type proétines recombinantes.

Professeur Chantal Pichon (chantal.pichon@cnrs-orleans.fr)

AXE C: Validation de cibles thérapeutiques

Projet C1 - GPCRAb (Ciblage des récepteurs couplés aux protéines G par des anticorps modulateurs

Les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) sont ciblés par près de 50% des médicaments actuellement disponibles. Cependant, l’identification de petits ligands chimiques est très difficile pour certains RCPG. L’utilisation d’anticorps thérapeutiques dirigés contre cette classe de récepteurs est extrêmement prometteuse et représente un enjeu stratégique dans le domaine du biomédicament.

Dr. Eric Reiter (Eric.Reiter@tours.inra.fr)

LE STUDIUM Research Fellow: Mohammed Ayoub

Projet C2 – Les lipides comme modificateurs de la réponse aux biomédicaments

Les modes d’action des biomédicaments sur les protéines qu’ils ciblent sont largement méconnus d’autant que l’environnement lipidique de ces protéines membranaires jouerait un rôle important dans l’efficacité des biomédicaments. L’optimisation de leur utilisation ou le développement de nouvelles générations de biomédicaments visant de nouvelles cibles transmembranaires, dont les canaux ioniques, nécessite de connaître l’impact de l’environnement lipidique sur leur mode d’action et leur efficacité.

Professeur Stephan Chevalier (stephan.chevalier@univ-tours.fr)

LE STUDIUM Research Fellow : Jorge Gutierrez

Projet F – Sciences Sociales – L’acceptabilité des thérapies biomédicaments

L’arrivée massive des biomédicaments dans l’arsenal thérapeutique et dans le pipeline des entreprises pharmaceutiques s’accompagne de l’émergence de nouvelles questions socio-économiques encore trop peu connues. Les entreprises innovantes dans ce secteur ont besoin d’appréhender les contraintes et les dynamiques économiques présentes. L’objectif de l’axe SHS est de répondre à une question majeure : comment favoriser la création et le développement d’entreprises dans le secteur des biomédicaments.

Professeur Véronique Des Garets (desgarets@univ-tours.fr)

Projet E – Investigations cliniques et biomarqueurs

L’axe E a pour objectif de développer de nouveaux moyens d’investigation clinique autour de trois enjeux majeurs :

  • comprendre les mécanismes d’action des biomédicaments, identifier et prédire les réponses de manière fiable
  • mesurer le rapport bénéfice risque des biomédicaments et d’expliquer le mécanisme de certains effets indésirables
  • identifier le phénomène d’immunisation et comprendre les mécanismes.

Professeur Hervé Watier (watier@med.univ-tours.fr)

Le rôle du STUDIUM dans le programme de recherche

  • Sélection des chercheurs étrangers

Sélection, selon des standards européens, de chercheurs confirmés, pour des résidences de longue durée et travaillant sur les projets structurants financés par le Programme Biomédicaments.

  • Accueil des chercheurs étrangers

Accueil des chercheurs étrangers et de leurs familles dans les meilleures conditions possibles garantissant leur intégration en région et au sein des équipes de recherche du Programme Biomédicaments.

  •  Animation scientifique

Organisation de diverses manifestations internationales en collaboration avec les laboratoires hôtes du Programme Biomédicaments et avec le soutien technique et administratif du STUDIUM. Ces manifestations visent à accroitre l’impact international du Programme Biomédicaments, à l’enrichir par des apports intellectuels extérieurs complémentaires, à favoriser la consolidation de réseaux internationaux durables ainsi que les échanges transverses entre les différentes équipes de recherche.

 

 

Fellows in residence from this programme