COSMO: COSMetics à Orléans

Résumé

Le Consortium STUDIUM «COSMO» permettra de créer une équipe virtuelle de cinq chercheurs compétitifs au niveau international partageant l'objectif commun de planifier et de mettre en action une série d'initiatives destinée à promouvoir des recherches orientées vers certains thèmes phares pour la cosmétique. Ces chercheurs internationaux travailleront à l'interface avec les industries du Pôle de Compétitivité de la Cosmetic Valley. En effet, il est bien établi que la recherche joue un rôle clé au sein de la Cosmetic Valley et dans ce cadre le Consortium interagira avec les acteurs de grands groupes industriels, avec les petites entreprises et avec les équipes de recherche du Grand campus d’Orléans (Unités situées dans l’université et sur le campus CNRS). Le Consortium Studium jouera donc un rôle important en créant des synergies entre les différents axes de recherche des laboratoires académiques et des industries pour le développement de technologies et de produits innovants. L'hypothèse de base repose sur le fait que dans l'industrie cosmétique, une approche structurée de la recherche peut permettre le développement de nouveaux produits cosméceutiques en intégrant les dernières découvertes scientifiques et technologiques. Les cosméceutiques concernent une nouvelle catégorie des molécules cliniquement actives sur la peau identifiées grâce à la meilleure connaissance de la biologie de la peau et à l’exploitation de la nanotechnologie. Ces produits qui aident à la prévention du vieillissement cutané et servent de traitement des maladies de la peau sont très populaires et représentent actuellement la plus grande partie du marché en cosmétique et dermatologie. Aujourd’hui, il y a quelques controverses sur l'efficacité et l'innocuité de ces cosméceutiques. Dans ce cadre, l'activité de recherche du Consortium sera principalement destinée à :

  1. optimiser des produits innovants et à clarifier certains aspects thérapeutiques de ces produits cosmétiques ;
  2. caractériser des biomarqueurs d’efficacité et d’innocuité et iii) développer de nouveaux types de systèmes de vectorisation et de ciblage.

Les axes de recherche concernées sont principalement:

  1. la physico-chimie des produits cosmétiques et cosméceutiques;
  2. la formulation;
  3. la vectorisation ;
  4. les biomarqueurs et innocuité;
  5. la dermocosmétique et la thérapeutique.

Pour mener à bien ce challenge, les partenaires s’appuieront sur leur complémentarité en exploitant des approches multidisciplinaires. Ils exploiteront les différentes expertises et techniques disponibles dans leurs laboratoires mais aussi dans les laboratoires internationaux avec lesquels ils sont en relation.

Members of the consortium

Pr Salvatore Magazu
Pr Chantal Pichon
Pr Beata Vertessy
Pr Emma Sparr
Pr Vince Grolmusz
Pr Juergen Eckert