Ciblage pharmacologique et nutritionnel des canaux sodiques dépendants du voltage pour le traitement des cancers épithéliaux

Les canaux sodiques dépendants du voltage (NaV), composés d’une sous-unité principale alpha et de sousunités auxiliaires beta, ont été initialement caractérisés dans les cellules excitables dans lesquelles ils permettent la génération des potentiels d’action. Ils sont également impliqués dans la transmission de l’information douloureuse dans les fibres nociceptives. Récemment il est apparu que ces canaux sont exprimés de façon aberrante dans des biopsies et lignées de différents carcinomes (sein, poumon, prostate, colon, col de l’utérus) et non dans les tissus épithéliaux non cancéreux. Leur expression et activité dans les cellules cancéreuses sont associées à la progression métastatiques et la mort des patients. L’activité basale des NaV au potentiel de membrane des cellules cancéreuses stimule la migration et l’invasivité cellulaire au travers les matrices extracellulaires. L’inhibition pharmacologique des NaV, par des inhibiteurs utilisés en clinique tels que l’agent antiangoreux ranolazine, l’anticonvulsant phénytoine ou l’anesthésique local lidocaïne, réduit l’invasivité cancéreuse in vitro et la colonisation métastatique des organes in vivo. La supplémentation des cellules cancéreuses en acides gras polyinsaturés de la série n-3 contrôle l’expression des NaV et inhibe leur invasivité. Ce projet collaboratif est un projet multidisciplinaire alliant des concepts et techniques de biologie cellulaire, physiologie, biophysique, chimie médicinale, nutrition, anesthésiologie, chirurgie et oncologie. Ce consortium a pour objectifs de développer les connaissances concernant les mécanismes cellulaires et moléculaires par lesquels les canaux sodiques sont impliqués dans l’invasivité cellulaire et le développement métastatique, à déterminer s’il pourraient servir de marqueurs cancéreux, de facteurs pronostiques, et de nouvelles cibles pharmacologiques et nutritionnelles pour le traitement anticancéreux et pour atténuer la douleur associée au cancer.

Members of the consortium

Dr Sébastien Roger
Dr William Brackenbury
Dr Juan-Carlos Gomora
Pr Sadanandan Velu
Pr Timothy Hales