Prof. Rhea Paul

Pays: 
United States
Programme: 
SMART LOIRE VALLEY GENERAL PROGRAMME
Scientific Field: 
Période: 
mars, 2020 au juin, 2020

LE STUDIUM VISITING RESEARCH FELLOW

ÉTABLISSEMENT D'ORIGINE

Sacred Heart University - US

LABORATOIRE D'ACCUEIL

Imaging and Brain laboratory (iBrain) / INSERM, University of Tours - FR

HÔTE SCIENTIFIQUE

Prof. Sandrine Ferré

PROJET

Intégration des perspectives linguistique et clinique dans le développement d'un outil d'identification des troubles du langage chez l'enfant

Les objectifs de ce projet incluent le développement d’une collaboration de recherche avec Sandrine Ferré de l’université de Tours. Ses récents travaux sont orientés vers le développement d’un outil capable, (une simple tâche de répétition de non mots (e.g. /plutik/)), d’identifier des enfants à risque pour des troubles du langage, et cela qu’elle que soit leur langue maternelle. Des travaux précédents ont montré que la capacité à répéter correctement des non mots permet d’identifier de façon fiable des enfants monolingues anglophones avec troubles du langage. Toutefois, la plupart des tâches de répétition de non-mots (NWR) utilisées sont fondées sur des règles phonotactiques de l’anglais, et donc ne sont pas appropriées pour des enfants qui parlent d’autres langues. L’étude proposée a pour objectif de développer un test NWR indépendant de la langue qui serait fiable qu’elle que soient la ou les langues parlées par l’enfant. Le développement d’un tel outil rendrait possible une identification précise et précoce des enfants qui rencontrent des difficultés dans l’acquisition du langage, même dans des situations où la langue de l’école n’est pas la langue maternelle. Avec des enfants qui entrent à l’école avec une diversité linguistique et culturelle si importante, un tel outil est inestimable pour identifier ceux qui ont besoin de remédiation pour réussir à l’école, si lourdement ancrée dans les compétences langagières. Cet objectif sera atteint grâce à des analyses conjointes de données déjà collectées auprès d’enfants au développement typique, et par la collecte de nouvelles données d’enfants présentant divers troubles développementaux.
Un second objectif est d’interagir avec les étudiants et chercheurs de l’université de Tours travaillant sur l’autisme (Unité 1253 IBRAIN - Equipe Psychiatrie Neurofonctionnelle). Cet objectif sera réalisé par des conférences invitées dans les cours, et des rencontres individuelles ou en petits groupes.