Dr Wolfgang Wisniewski

Pays: 
Germany
Programme: 
SMART LOIRE VALLEY GENERAL PROGRAMME
Période: 
septembre, 2019 au août, 2020

LE STUDIUM / Marie Skłodowska-Curie Research Fellow

Établissement d'origine

Jena University - DE

Laboratoire d'accueil

Conditions Extrêmes et Matériaux : Haute Température et Irradiation (CEMHTI) / CNRS - FR

Hôte scientifique

Dr Mathieu Allix

PROJET

Mécanismes de cristallisation du verre par diffraction d’électrons rétrodiffusés (EBSD)

Mon objectif est d'approfondir les connaissances des mécanismes de cristallisation du verre et de développer des vitrocéramiques innovantes en collaboration avec M. Allix du laboratoire CEMHTI à Orléans. Ce projet repose sur l'application de la diffraction d’électrons rétrodiffusés, mon domaine d'expertise, aux vitrocéramiques élaborées au CEMHTI. Je projette également d’établir la méthode EBSD à Orléans en transférant mes capacités au groupe hôte (un équipement EBSD sera en service à Orléans fin 2018).

La diffraction d’électrons rétrodiffusés (EBSD) est réalisée dans un microscope électronique à balayage et peut être utilisée pour analyser différentes phases cristallines (céramiques, vitrocéramiques, métaux, échantillons géologiques, etc.). L’EBSD peut fournir des informations sur l’orientation cristalline locale ainsi que sur les préférences d'orientation (textures) depuis l'échelle nanométrique jusqu'au centimètre.

J'ai eu l’occasion d’utiliser l’EBSD sur divers matériaux et notamment sur des vitrocéramiques usuelles. Ces travaux m’ont permis d’élargir les connaissances sur ces matériaux ainsi que de réfuter certaines vues erronées. J'ai par exemple utilisé l’EBSD pour démontrer l’existence du mécanisme de nucléation orientée dans les verres qui s’oppose au mécanisme de nucléation aléatoire généralement admis dans le domaine.

Collaborer avec le groupe de M. Allix sur le développement de nouvelles vitrocéramiques originales me permettra d'appliquer mes recherches fondamentales (nucléation orientée dans les verres) sur des matériaux à forts enjeux. De plus, les informations sur la croissance des cristaux permettront de formuler des modèles de croissance détaillés concernant la cristallisation des verres, ce qui pourra conduire au développement et à l'optimisation de nouvelles vitrocéramiques innovantes.

Ce projet permettra également aux microscopistes d'Orléans d'acquérir rapidement une expérience en utilisant la technique EBSD grâce à une étroite collaboration avec moi sur ce nouvel équipement.