Dr Marcin Suskiewicz

Pays: 
Poland
Programme: 
SMART LOIRE VALLEY GENERAL PROGRAMME
Scientific Field: 
Période: 
Novembre, 2021 au octobre, 2022

LE STUDIUM Guest Research Fellow

Établissement d'origine

University of Oxford, Sir William Dunn School of Pathology, UK 

Laboratoire d'accueil

Centre de Biophysique Moléculaire - CBM (CNRS) - FR

Hôte scientifique

Dr Bertrand Castaing

PROJET

La mystérieuse sœur de l'ubiquitine: les E3-SUMO ligases et la formation de complexes protéiques dépendant de SUMO dans la réparation de l'ADN et autres processus

Une transmission et une expression fidèles de l'information génétique nécessitent une réparation continue des dommages causés à l'ADN par de nombreuses voies. Ces processus de réparation font partie des événements cellulaires les plus complexes, car leurs divers composants sont recrutés et libérés ou activés et désactivés au bon endroit et dans le bon ordre. Une telle régulation précise dépend des modifications post-traductionnelles des protéines, qui régulent de manière réversible la fonction des protéines. Dans ce projet, j'étudierai une modification post-traductionnelle importante pour la réparation de l'ADN et de nombreux autres processus cellulaires: la SUMOylation des protéines. Ce processus sophistiqué consiste à "décorer" chimiquement divers substrats protéiques avec des copies d'une petite protéine, SUMO.

Étant donné que les connaissances actuelles sur la SUMOylation proviennent principalement d'études cellulaires, la compréhension de la structure et du mécanisme de ce processus fait défaut. En particulier, nous aimerions mieux comprendre comment la modification des protéines avec SUMO est réalisée (la ligature SUMO catalysée par les enzymes SUMO E2 et E3) et quelles sont ses conséquences (la formation de complexes protéiques dépendante de SUMO). Pour aborder ces sujets, nous nous concentrerons sur le rôle de SUMO dans la régulation de la réparation de l'ADN, qui servira ici de système modèle. Étant donné que de nombreuses voies de réparation de l'ADN sont impliquées dans le cancer et les maladies neurodégénératives, nos travaux pourraient fournir de nouvelles perspectives thérapeutiques.