Dr Ki-Won Hong

Pays: 
South Korea
Programme: 
SMART LOIRE VALLEY GENERAL PROGRAMME
Scientific Field: 
Période: 
septembre, 2019 au septembre, 2020

LE STUDIUM / Marie Skłodowska-Curie Research Fellow

Établissement d'origine

Université Nationale de Séoul - KR

Laboratoire d'accueil

Centre d’Études Supérieures de la Renaissance(CESR) / CNRS, Université de Tours - FR

Hôte scientifique

Prof. Stephan Geonget

PROJET

La théorie de la justice chez Guillaume Budé : l’impact de sa pensée chez les jurisconsultes du XVIe siècle

L’avènement du droit moderne devait beaucoup à l’humanisme juridique, celui-ci remplaçant le mos italicus par le mos gallicus avec les universités d’Orléans et, plus tard, de Bourges comme centre de cette nouvelle approche de la science juridique. Dans le cadre de mon projet de recherche à long terme sur le corpus des premiers jurisconsultes humanistes, ma recherche sur la théorie de la justice par Guillaume Budé (1468-1540) contribuera, je l’espère, aux études historiques plus riche du mouvement intellectuel de l’époque.

Après ses études en droit à l’université d’Orléans à l’âge de 15 ans, G. Budé se consacre aux études humanistes. Le plus significatif de ses ouvrages à cet égard serait De asse et partibus ejus libri quinque (1515), dans lequel il montrait l’exemple par excellence de ce que la nouvelle méthode historique et philologique pouvait accomplir. Afin d’exposer cependant la nature novatrice de sa philosophie du droit, ma recherche inclura ses autres écrits, avec beaucoup de poids donné aux Annotationes in quattuor et viginti Pandectarum libros (1508). En particulier, les commentaires de Budé sur D. 1. 1. De justitia et jure sont d’une grande importance, car ils contiennent de nombreuses indications importantes sur la conception humaniste de l’équité en référence au droit naturel et au droit divin.

Ma recherche vise ainsi à extraire la théorie de la justice de Budé à partir des sources textuelles que les historiens du droit n'ont pas encore recherchées exhaustivement.