February 1, 2017 : 19H30

Le Sommeil

Pathologies, recherche et thérapies
Le Sommeil, Pathologies, recherche et thérapies

Intervenants

Karim Benchenane est chercheur au CNRS / ESPCI de Paris. Il fait partie des lauréats Espoir en Tête 2016 pour son projet « Utiliser le sommeil dans le traitement du stress posttraumatique« . Brigitte Lucas est neurologue et ancienne chef de service de l‘Unité Sommeil au CHRU de Tours.

Cet événement est organisé par Espoir en Tête, en partenariat avec le STUDIUM

Résumés des deux présentations

Sommeil au fil du temps

Le sommeil occupe le tiers de notre vie et il est essentiel à une bonne qualité de vie. Normalement, l’être  humain, dort la nuit et il est éveillé le  jour. Le sommeil d’un adulte dure en moyenne 8 heures alors que celui d’un bébé 16 heures. 
Que se passe-t-il lorsque l’on dort: au niveau physique, au niveau du cerveau ? A quoi sert le sommeil ?  
Il est nécessaire pour récupérer sur le plan physique et psychique, consolider les défenses mais aussi nécessaire pour avoir une bonne mémoire.

Le sommeil peut être perturbé par l’environnement, ce qui se traduit par diverses pathologies :  
les insomnies sont les plus fréquentes : et les causes sont nombreuses: elle entrainenet un manque du sommeil réparateur et affectent des activités journalières et la qualité de la vie.
les hypersomnies: certaines maladies liées au sommeil peuvent provoquer une somnolence excessive. 
Trop dormir est aussi un  problème, souvent méconnu.
les parasomnies sont des événements indésirables qui surviennent par le sommeil: exemple, le somnambulisme fait partie des parasomnies qui parfois présentent des risques.
Dès lors, quelles sont les conditions pour être traité et que faire pour avoir un bon  sommeil  ?  

Création de souvenirs artificiels pendant le sommeil: Un outil pour comprendre la mémoire

Le sommeil est d’une importance cruciale dans le règne animal. Paradoxalement, on ne sait que peu de choses des mécanismes expliquant cette importance. 
Le domaine où l’on connait le mieux les mécanismes fins impliqués dans les effets bénéfiques du sommeil est la mémoire. Des nombreuses observations ont montrées qu’un apprentissage suivi d’une nuit de sommeil ou d’une sieste était mieux mémorisé qu’en absence de sommeil. Parallèlement, une privation de sommeil entraine une diminution des performances mnésiques. 

Dans cette conférence, nous décrirons les bases de l’activité cérébrale pendant le sommeil. Nous décrirons plus particulièrement les découvertes reliant la mémoire et le sommeil en nous intéressant tout particulièrement à la mémoire spatiale. Enfin nous montrerons certains résultats, obtenus récemment dans l’équipe, concernant l’utilisation d’interfaces cerveau-machine pour créer des souvenirs artificiels pendant le sommeil et nous discuterons de ce que nous disent ces découvertes sur les processus de mémorisation pendant l’éveil et sur la consolidation de la mémoire pendant le sommeil. 

Entrée libre

Liens complémentaires

 

Partners of the event