May 23, 2018 : 18H30

À la recherche du bois perdu : le bois archéologique, témoin de notre passé

À la recherche du bois perdu : le bois archéologique, témoin de notre passé


Le bois est connu pour être un matériau biodégradable, donc utilisé par des organismes pour leur nourriture. En dépit de cela, de nombreux outils, tout ou en partie en bois, ont survécu au temps. Une autre caractéristique du bois est sa variabilité qui a permis à l'homme d'utiliser ce matériau pour la production d'objets aux usages les plus variés. Un voyage à Venise a permis d'évaluer la quantité d'objets en bois observables issus de contextes environnementaux les plus divers.

Les objets archéologiques en bois font partie du patrimoine culturel mais ont généralement perdu leur fonction d'origine. Par exemple, une statue en bois de la Renaissance a été créée à des fins décoratives et  a toujours cette fonction aujourd’hui. Cependant un navire romain trouvé au fond de la mer ne sera plus jamais utilisé pour naviguer. Les artefacts en bois sont encore présents aujourd’hui, parce qu'ils ont été conservés dans un climat très sec (comme les artefacts de l'Égypte ancienne) ou parce qu’ils ont eu un environnement riche en eau et pauvre en oxygène.

Cette présentation a pour but de mettre en évidence quelques exemples de la préhistoire au Moyen Âge d’objets archéologiques en bois que le CNR-IVALSA a été appelé à examiner. L’étude débute par l'identification du bois et se poursuit avec d'autres types d'analyses, toujours menées pour essayer d'améliorer, sous la direction des archéologues, les connaissances sur des aspects spécifiques de certaines périodes historiques. C'est grâce à un travail interdisciplinaire que le CNR-IVALSA parvient à caractériser la matière première.

Intervenant

Pr Nicola Macchioni,
Conseil National de la Recherche - Institut pour la Valorisation du Bois et des Arbres (CNR - IVALSA) - Italie

 

Partners of the event