Monitoring of monoclonal Antibodies Group in Europe (MAGE) for inflammatory diseases | LE STUDIUM
May 4, 2015 - May 7, 2015

Monitoring of monoclonal Antibodies Group in Europe (MAGE) for inflammatory diseases

Monitoring of monoclonal Antibodies Group in Europe (MAGE) for inflammatory diseases

MEMBERS

  • Pr Denis Mulleman
    UMR 7292, CNRS / Université François-Rabelais de Tours, FR
  • Dr Gertjan Wolbink
    Jan van Breemen Research Institute / Reade, Amsterdam, NL
  • Pr Ann Gils
    Department of Pharmaceutical and Pharmacological Sciences, KU Leuven, BE
  • Dr Dora Pascual-Salcedo
    University Hospital La Paz, Madrid, ES
  • Dr Antonio Bertolotto
    Centro Riferimento Regionale Sclerosi Multipla, Orbassano, Turin, IT

Description

Depuis plus de dix ans les médecins utilisent un nombre croissant d'anticorps monoclonaux et de molécules apparentées (protéines fusionnées avec un fragment Fc, fragment Fab pégylé). Ces biomédicaments ont révolutionné la prise en charge des patients atteints de polyarthrite rhumatoïdes, maladie de Crohn, et de sclérose en plaques.

Or, il existe une variabilité inter-individuelle de réponse bien documentée, en particulier avec les anti TNF (tumor necrosis factor alpha), que les chercheurs tentent d'expliquer. Il a été montré que la pharmacocinétique (évolution des concentrations au cours du temps) était très variable selon les patients et que celle-ci est liée à la réponse clinique. En effet les patients ayant de fortes concentrations répondent mieux au traitement que les patients avec de faibles concentrations. La modélisation pharmacocinétique et pharmacocinétique-pharmacodynamique (PK-PD) permet de décrire la relation dose-réponse et d'identifier les sources de variabilité inter-individuelles de la relation pharmacocinétique d'une part, et de la relation PK-PD d'autre part.

Au cours des dernières années, les académiques et les industriels ont développé des outils pour le suivi pharmacologique à l'aide de biomarkers . Le TDM (Therapeutic Drug Monitoring) fait intervenir la mesure de la concentration de médicament dans le serum et éventuellement des anticorps induits ou ADA (Anti-drug antibodies) d'une part et la mesure de l'activité de la maladie d'autre part. Le TDM pourrait aider le médecin à ajuster la posologie selon les caractéristiques individuelles de chaque patient pour améliorer la réponse au traitement et éviter les effets indésirables liés aux surexpositions (forte concentrations) inutiles. Cependant, l'utilisation du TDM nécessite des techniques de laboratoire et des modèles mathématiques (analyse de bases de données par approche de population, simulation d'essais thérapeutiques).

Les partenaires du Groupe Européen de suivi pharmacologique des anticorps monoclonaux (MAGE) ont une expérience dans le domaine de la recherche clinique sur les anticorps monoclonaux et développent des travaux de recherche dans des laboratoire académiques. Avec une forte expertise en pharmacologie, immunologie et en mathématiques appliquées, le MAGE étudie scientifiquement l'intérêt de l'utilité du TDM dans les maladies inflammatoires.

Le consortium MAGE a pour objectifs de 1) rédiger des articles de revue et des "position papers", 2) effectuer des analyses PK-PD, 3) créer des outils (algorithmes) pour le TDM et 4) concevoir des études comparative (CER: Comparative Effectiveness Research).    

Partners of the event