Éléments transposables, la partie cachée des génomes | LE STUDIUM
July 8, 2015 : 18H30

Éléments transposables, la partie cachée des génomes

Éléments transposables, la partie cachée des génomes


par Peter Arensburger

Un petit pourcentage (2%) du génome humain est composé de séquences codant pour des protéines. Les rôles multiples du reste des séquences commencent à être mieux compris, surtout depuis l’avènement du séquençage des génomes en entier. Une grande partie (plus de 45 % chez l'humain) de ces séquences hors gènes sont dérivées d'éléments transposables.Depuis leur découverte par Barbara McClintock, il y a presque un demi siècle, ces séquences ont été découvertes dans tous les génomes. Les éléments transposables peuvent se conduire comme des parasites génomiques, mais aussi comme des régulateurs de l'expression de certaines parties du génome. Tous les génomes, les eucaryotes en particulier, ont eu une évolution étroitement  liée aux éléments transposables. Pour comprendre le rôle des ces séquences, il est impératif d'avoir un système de classification approprié. Les problèmes des classifications modernes seront décrits dans un cadre qui permette d’envisager de nouvelles solutions.
 
LE STUDIUM Lecture est gratuite et en accès libre.
 
Merci de nous contacter si vous désirez de plus amples informations.

Lecture en français

Cette lecture publique est organisée dans le cadre de la conférence Analysis and Annotation of DNA Repeats and Dark Matter in Eukaryotic Genomes

Partners of the event